Translate

jeudi 7 mars 2013

Les failles du modèle finlandais

Finlande



Depuis des années, les partisans du constructivisme pédagogique nous présentent la Finlande comme le modèle à reproduire. Il faudrait d'abord voir dans le détail si les constructivistes sont fondés à vouloir s'approprier le modèle finlandais. Ce ne serait pas la première fois qu'ils nous jouent ce tour en usurpant ce qui semble fonctionner ailleurs et qu'on connaît mal ici. Plus généralement, il est illusoire de vouloir transposer tel quel un système éducatif d’un pays à l’autre, surtout si les paramètres définissant ces pays sont aussi divers, nombreux et différents.

Dans cet article, je me contenterai de pointer quelques failles qui me paraissent loin d'être négligeables et qui ternissent un tableau présenté comme si parfait.


[Cliquer sur les graphiques pour les agrandir.]


Où les élèves sont-ils à la fois heureux et très performants ?




Pourcentage d'enfants déclarant aimer beaucoup d'école dans les pays de l'OCDE

Graphique


« Je fais des mathématiques parce que cela me plaît. »

Graphique



Les élèves pensent-ils que l'école est utile ?

Source : PISA à la loupe n° 24




Les taux de scolarisation en maternelle à l'âge de 4 ans



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.