Translate

dimanche 19 juillet 2015

Le Cameroun passe à l’Enseignement Explicite


Source : UNESCO


Cameroun

Le Ministère des Enseignements Secondaires (MINESEC) et l’UNESCO ont organisé du 25 août au 5 septembre 2014, deux ateliers de renforcement des capacités des inspecteurs pédagogiques à la gestion des apprentissages.

Le premier atelier, en faveur des inspecteurs pédagogiques chargés de l'enseignement normal s’est déroulé du 25 au 29 août. Le second atelier quant à lui s’est tenu du 1er au 5 septembre et concernait les  inspecteurs pédagogiques chargés des sciences et technologie du tertiaire.
  
Quel processus enseignement-apprentissage est le plus efficace pour implanter les programmes rédigés selon l’approche par les compétences (APC)? C’est la principale question qui a guidé les travaux des assises.

Pour orienter la recherche de la réponse à cette question, le Pr Clermont Gauthier commis par l’UNESCO et principal animateur des ateliers, a commencé par rappeler que les recherches scientifiques examinant les réformes éducatives font ressortir que leurs impacts sont plus grands quand elles se rapprochent du lieu où se passe la relation enseignement-apprentissage, c'est-à-dire la salle de classe. Ainsi, il a été question d’identifier parmi les cinq principaux modèles d'enseignement-apprentissage (les modèles transmissifs, la pédagogie par objectifs, les modèles pédagogiques structurés, la pédagogie du projet, la pédagogie de l'apprentissage) relevés par le rapport de l'UNESCO-BIE (2008) sur les réformes curriculaires selon l’APC dans une trentaine de pays africains, celui qui semble donner plus de résultats et dont la recherche a confirmé son efficacité.

À l’issue des cinq jours de travaux, au regard des preuves irréfutables démontrant l’efficacité des modèles pédagogiques structurés, tous les participants ont adopté l’enseignement explicite qui est l’une de des variantes. À cet effet, une nouvelle fiche de préparation de la leçon pour les enseignants, une nouvelle grille d’observation des enseignants et un guide d'utilisation des nouveaux programmes ont été élaborés. Tous les participants ont alors recommandé que l'enseignement explicite soit retenu comme modalité d'implantation des programmes par compétences au Cameroun.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.