Translate

lundi 2 janvier 2017

"Une priorité au primaire très relative et qui n’est pas à la hauteur des enjeux" (Sénat)

Enseignement scolaire
Auteurs : Jean-Claude Carle et Françoise Férat
24.11.2016


Sénat 

Extrait 1 :
En outre, les chiffres communiqués par le ministère au sujet des démissions d’enseignants révèlent une progression inquiétante du phénomène auprès des enseignants stagiaires, particulièrement dans le premier degré. Le ministère n’a pas fourni d’explication à cette augmentation du taux de démission des enseignants stagiaires, lequel triple dans le premier degré et double dans le second entre les années scolaires 2012-2013 et 2015-2016. Le caractère éprouvant de l’année de stage, pendant laquelle les stagiaires doivent assurer un service d’enseignement à mi-temps, suivre leur formation et mener un travail de recherche, a été mis en avant par plusieurs des syndicats interrogés par votre rapporteur.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir.


Et encore ces chiffres sont à prendre avec beaucoup de précautions tant ils sont éloignés de ce qui est constaté dans d’autres pays (Belgique, Canada, États-Unis) où les taux de démissions et d’abandon du métier sont particulièrement effarants, tant les conditions d’exercice du métier et son niveau de rémunération sont devenus rédhibitoires dans les pays post-industriels. 


Extrait 2 :
Enfin, la formation continue des enseignants constitue un aspect insuffisant de la « priorité au primaire ». Cité par le comité de suivi de la refondation de l’école, un DASEN affirmait ainsi que « le primaire est le parent pauvre de la formation initiale et continue, en particulier la maternelle, alors que la réussite des élèves en dépend. L’université ne se pose pas la question du primaire ».
 Si les crédits consacrés à la formation continue au sein du programme 140 augmentent de nouveau, après une baisse en 2016, pour atteindre 22,9 millions d’euros, celle-ci demeure excessivement centrée sur l’accompagnement des réformes en cours.
 Or, cette formation continue n’est pas suffisamment orientée vers l’évolution des pratiques pédagogiques. Plus que l’augmentation des moyens, l’amélioration de la qualité de l’enseignement dispensé est la condition sine qua non de l’amélioration des résultats de l’école.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.