Translate

mercredi 4 janvier 2017

Sondage : La réussite dans le système éducatif selon les Français

Harris Interactive pour la FSU
11.2016

Que retenir de cette enquête ?

- Plus de trois quarts des Français (77 %) estiment que le système éducatif fonctionne mal aujourd’hui, et la plupart d’entre eux (67 %) considèrent que la situation s’est dégradée depuis une dizaine d’années. Seule une minorité (15 %) se montre optimiste quant à son évolution pour l’avenir.

- Si les Français se montrent aussi critiques envers leur système éducatif, c’est qu’ils manifestent de très nombreuses attentes envers lui. Les objectifs prioritaires qui lui sont assignés sont de donner les mêmes chances de réussite à tous (77 %), transmettre des connaissances et des savoirs précis (73 %), diffuser des valeurs morales (71 %) et apprendre des méthodes de travail et d’organisation (70 %).

- Au-delà de ces objectifs concrets, les Français estiment que le système éducatif de leur pays doit également transmettre de nombreuses valeurs. Or, ils estiment que la plupart d’entre elles sont aujourd’hui mal mises en œuvre. C’est particulièrement le cas pour le respect de l’autorité et la discipline : considérées comme les deux valeurs les plus importantes dans l’absolu (respectivement 68 % et 64 % les considérant comme « très importantes »), celles-ci sont vues comme particulièrement mal appliquées par le système éducatif français (77 % et 75 %).

- Alors qu’il s’agit de l’objectif principal attribué à l’école, la grande majorité des Français estiment que le système éducatif actuel n’offre pas les mêmes chances de réussite pour tous (78 %) et accentue même les inégalités sociales (57 %). Selon eux, les actions les plus efficaces pour favoriser la réussite des élèves se résument en  trois  piliers  majeurs : augmenter les moyens humains (réduire le nombre d’élèves par classe, travailler en petits groupes, augmenter le nombre de personnels enseignants et éducatifs...), promouvoir l’apprentissage et la formation professionnelle, et mieux aider les élèves dans leur orientation.

- À noter que les parents d’enfants scolarisés se montrent en général un peu moins critiques que la moyenne des répondants : ils sont par exemple un peu moins nombreux à considérer que le système éducatif creuse les inégalités sociales.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir.



Cliquer sur l'image pour l'agrandir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.