Translate

vendredi 23 septembre 2016

Sondage : Les Français et le système scolaire

Sondage BVA pour POP2017.fr
15.09.2016





Principaux enseignements


Le bilan du quinquennat de François Hollande dans le domaine éducatif jugé négatif par 70 % des Français
70 % des Français estiment que les réformes engagées depuis 2012 dans le domaine scolaire sont globalement négatives. Une opinion logiquement très répandue chez les sympathisants de droite (84 %) et du FN (79 %) mais également partagée par une partie des sympathisants de gauche, très divisés sur le sujet (48 % critiquent ces réformes, 51 % les approuvent). Notons également la perception très négative des parents d’enfants scolarisés (75 %).

Cliquer sur l'image pour  l'agrandir.


Les Français jugent sévèrement le système scolaire
Invités à donner une note au système scolaire, les Français lui accordent tout juste la moyenne (10/20). Cette moyenne masque toutefois de réelles différences de perception : 19% des interviewés se montrent particulièrement critiques et lui donnent une note inférieure ou égale à 6/20, tandis qu’à l’inverse, 22 % lui donnent une note supérieure ou égale à 14/20.

Cliquer sur l'image pour  l'agrandir.


C’est surtout sur le collège et le lycée que les critiques se cristallisent
Si 80 % des interviewés considèrent que l’école maternelle fonctionne bien (58 % pour l’école élémentaire), les jugements deviennent majoritairement négatifs quand il s’agit de se prononcer sur l’enseignement secondaire et notamment sur le collège, particulièrement décrié : 65 % pensent qu’il fonctionne mal. Le jugement des parents de collégiens est encore plus sévère (74 %).

Cliquer sur l'image pour  l'agrandir.


Une école qui doit être centrée sur la transmission des connaissances mais également préparer à la vie professionnelle
Sans surprise, la transmission des connaissances est, pour une large partie des Français (70 %), la première priorité assignée à l’école, mais une majorité d’interviewés (52 %) considère également que l’école doit préparer à la vie professionnelle. Elle doit également former des citoyens pour 35 % des interviewés, tandis que seuls 19% pensent qu’elle doit contribuer à réduire les inégalités sociales. La majorité des Français (62 %) pense par ailleurs que l’école ne favorise pas la mobilité sociale.

Cliquer sur l'image pour  l'agrandir.


L’acquisition des savoirs fondamentaux reste le domaine d’action prioritaire de l’école

Le principal domaine dans lequel il est prioritaire d’agir pour les Français est, de loin, l’acquisition des savoirs fondamentaux (53 %). Cette question domine nettement le classement et relègue plus loin d’autres sujets, comme le contenu des programmes (36 %), la valorisation de l’enseignement professionnel (20 %), la défense de la laïcité (18%), le nombre d’enseignants (15 %) ou la lutte contre le harcèlement scolaire (14 %). Enfin, si les Français semblent attentifs à l’affirmation de l’autorité des enseignants (27 %), ils sont nettement moins sensibles à la valorisation de leur statut (7 % seulement considèrent que cela doit être une priorité).

Cliquer sur l'image pour  l'agrandir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.