Translate

jeudi 10 mars 2016

Une direction solide pour de meilleurs établissements (TALIS)

L'enseignement à la loupe, n° 7
11.2014




Synthèse :

- Selon l’Enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage (TALIS) de l’OCDE, en moyenne, les chefs d’établissement indiquent se livrer fréquemment à un certain nombre d’activités en rapport avec l’encadrement pédagogique. Ce n’est toutefois pas le cas dans tous les pays et un pourcentage important de chefs d’établissement déclarent que leur formation initiale n’incluait aucune formation à l’encadrement pédagogique.
- Bien que la formation continue puisse aider à pallier ces manques, de nombreux chefs d’établissement font état de différents obstacles à leur participation à ce type de formation, notamment un manque de soutien et de possibilités, ainsi que des obstacles d’ordre personnel et professionnel.


Conclusion :

Une direction d’établissement solide peut grandement favoriser l’amélioration des établissements et des résultats de leurs élèves. L’enquête TALIS montre que de nombreux chefs d’établissement font part d’un manque de préparation et de soutien adéquats pour assumer un rôle de direction de plus en plus complexe et axé sur la pédagogie. Il faudrait donc redoubler d’efforts pour garantir l’efficacité de la formation des chefs d’établissement, en offrant par exemple aux chefs d’établissement davantage de possibilités de formation continue et en éliminant les obstacles d’ordre personnel et professionnel qui les empêchent de participer à ces activités de formation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.