Translate

vendredi 19 février 2016

Qui sont les élèves peu performants ? (OCDE)

OCDE : Pisa à la loupe, n° 60
02.2016



Synthèse :

- Aucun pays ou économie ayant participé à l’enquête PISA 2012 ne peut affirmer que tous ses élèves de 15 ans ont acquis un bagage de compétences minimum en mathématiques, en compréhension de l’écrit et en sciences. Quelque 28 % des élèves se situent en deçà du niveau seuil de compétences dans au moins l’une de ces matières, en moyenne, dans les pays de l’OCDE.
- L’obtention de mauvais résultats scolaires à l’âge de 15 ans ne résulte pas de l’action d’un facteur de risque isolé, mais plutôt de la combinaison et de l’accumulation de différents obstacles et désavantages entravant le parcours des élèves tout au long de leur vie.
- Les élèves fréquentant des établissements où le soutien et le moral des enseignants, ainsi que leurs attentes à leur égard, sont d’un niveau plus élevé, sont moins susceptibles d’être peu performants en mathématiques, même après contrôle du niveau socio-économique des élèves et des établissements.



Cliquer sur l'image pour l'agrandir et voir la place de la France tout juste au-dessus de la moyenne de l'OCDE



Conclusion :

La réduction du nombre d’élèves peu performants est non seulement un objectif en soi, mais aussi un moyen efficace d’améliorer la performance globale d’un système d’éducation et son équité. La compréhension des facteurs contribuant à la faible performance, et de l’étendue du problème, ne constitue qu’une étape liminaire – bien qu’essentielle. Elle doit être rapidement suivie de la mise en place du type de mesures et de bonnes pratiques susceptibles de donner à chaque élève une véritable chance de réussir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.