Translate

mercredi 17 février 2016

Professionnalisme des enseignants (TALIS)

L'enseignement à la loupe, n° 14
02.2016




Synthèse :

- Un nouveau rapport de l’OCDE, intitulé Soutenir le professionnalisme des enseignants et élaboré à partir des résultats de l’Enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage (TALIS), définit le concept de professionnalisme des enseignants sur la base de trois grandes composantes : le socle de connaissances, à savoir les connaissances requises pour enseigner ; l’autonomie, à savoir le pouvoir de décision des enseignants sur différents aspects de leur travail ; et les réseaux de pairs, à savoir les possibilités d’échange d’informations et de soutien nécessaires au maintien de normes élevées d’enseignement.

- Les systèmes d’éducation diffèrent quant à l’importance qu’ils accordent à chacune des composantes du professionnalisme des enseignants. Il existe dans tous les systèmes une corrélation particulièrement positive entre d’un côté, les composantes « connaissances » et « réseaux de pairs », et de l’autre, la satisfaction des enseignants, leur sentiment d’efficacité personnelle et leur perception de la valeur du métier d’enseignant dans la société.

- Les pratiques favorisant le professionnalisme des enseignants sont moins répandues dans les établissements accueillant des pourcentages plus importants d’élèves issus de milieux socio-économiques défavorisés. Dans ces établissements, l’investissement dans le professionnalisme des enseignants peut toutefois s’avérer particulièrement fructueux, la corrélation positive entre connaissances, réseaux de pairs et satisfaction des enseignants étant plus marquée dans les établissements difficiles.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir et voir la place de la France



Conclusion :

Le rapport Soutenir le professionnalisme des enseignants montre que malgré la variation du professionnalisme des enseignants entre les différents pays et économies, il est étroitement lié à leur satisfaction professionnelle et à la confiance qu’ils ont en leurs propres capacités à enseigner. Les pratiques favorisant le développement des connaissances des enseignants et des réseaux de pairs présentent une corrélation particulièrement marquée avec différents résultats positifs pour les enseignants. Ce constat vaut particulièrement pour les établissements accueillant des pourcentages plus importants d’élèves issus de milieux socio-économiques défavorisés. Décideurs, enseignants et chefs d’établissement doivent donc s’attacher tout particulièrement à apporter leur soutien à la formation initiale et continue des enseignants, aux pratiques collaboratives et à la participation aux réseaux de pairs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.