Translate

lundi 2 mars 2015

Sondage : Les Français et l’éducation des enfants

BVA pour Doméo et la Presse régionale
28.02.2015




Les 4 principaux enseignements de ce sondage :

1) Les Français très sévères sur l’éducation des enfants d’aujourd’hui
74 % des Français jugent les enfants d’aujourd’hui en général moins bien élevés qu’à l’époque où ils étaient eux-mêmes enfants.
85 % des Français jugent la plupart des parents « pas assez sévères » avec leurs enfants.
En moyenne, les Français considèrent que les enfants devraient aller se coucher à 20h20 lorsqu’ils ont 6-7 ans ; à 20h50 lorsqu’ils ont 10-11 ans et à 21h40 lorsqu’ils ont 14-15 ans.
Ils pensent aussi qu’ils devraient être autorisés à regarder la télé à 6 ans, à aller sur Internet à 12 ans, à avoir un téléphone portable à 13 ans, à avoir un compte Facebook à 15 ans et à partir en vacances avec des ami(e)s à 16 ans.

2) L’école continue de très fortement diviser les Français
51 % des Français pensent que l’enseignement à l’école est de mauvaise qualité, 48 % pensent qu’il est de bonne qualité.
S’ils avaient un enfant et s’ils avaient le choix, 55 % des Français préféreraient l’inscrire dans une école publique, contre 44 % qui préféreraient l’inscrire dans une école privée. Mais si les sympathisants de la gauche seraient une écrasante majorité à préférer une école publique (82 %), les sympathisants de la droite, au contraire, seraient une très large majorité à préférer une école privée (64 %).

3) Les Français très sévères sur la réforme des rythmes scolaires et très hostiles à l’abandon des notes
6 mois après sa généralisation dans tout le pays, 68 % des Français considèrent que la réforme des rythmes scolaires dans les écoles a été « une mauvaise chose ».
73 % des Français seraient opposés à ce que l’évaluation des élèves ne se fasse plus par des notes.

4) L’Histoire-géographie, matière préférée des Français
À l’école, lorsqu’ils étaient enfants, les Français préféraient l’Histoire-géographie (27 %), devant les mathématiques (25 %) et le Français (21 %). Ils étaient en revanche nettement moins nombreux à préférer les sciences naturelles (12 %), les langues étrangères (8 %) ou les sciences physiques (7 %).

Éric Bonnet
Directeur des études politiques BVA Opinion


Sondage réalisé du 12 février 2015 au 13 février 2015






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.