Translate

vendredi 20 mars 2015

Comment expliquer l’inégalité entre les sexes dans l’éducation ? (OCDE)

OCDE : Pisa à la loupe, n° 49
03.2015



Synthèse :

• Si l’enquête PISA révèle d’importants écarts de performance en compréhension de l’écrit entre les sexes – en faveur des filles – chez les élèves de 15 ans, ces écarts sont moindres lorsque ce sont les  compétences en  compréhension de l’écrit électronique qui sont évaluées. De fait, selon l’Évaluation des compétences des adultes, il n’existe pas d’écart de compétence significatif entre les sexes en littératie sur support électronique chez les 16-29 ans.

• Les garçons sont plus susceptibles d’être peu performants lorsqu’ils fréquentent un établissement dont l’effectif d’élèves est en grande partie défavorisé sur le plan socio-économique.

• Les filles – même les plus performantes – tendent à obtenir de moins bons résultats que les garçons lorsqu’il leur est demandé de penser scientifiquement, par exemple de formuler des situations de façon mathématique ou d’interpréter des phénomènes de manière scientifique.

• Les parents sont plus susceptibles d’attendre de leurs fils, plutôt que de leurs filles, qu’ils exercent une profession dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques – même lorsque leurs fils et filles de 15 ans font jeu égal en mathématiques.


Conclusion :

Les résultats de l’enquête PISA montrent que les écarts de performance scolaire entre les sexes ne sont pas déterminés par des différences d’aptitudes innées. Des efforts concertés de la part des parents, des enseignants, des décideurs et des leaders d’opinion sont nécessaires pour que garçons et filles soient en mesure de réaliser pleinement leur potentiel et de contribuer à la croissance économique et au bien-être de leur société.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.