Translate

samedi 31 janvier 2015

Le redoublement ? Une simple question budgétaire



Combien coûte le redoublement dans l’enseignement primaire et secondaire en France ?

Auteurs : Asma Benhenda et Julien Grenet
Note IPP n°17
01.2015


Résumé :

Bien qu’il soit en net et constant déclin depuis une vingtaine d’années, le redoublement reste en France une pratique largement répandue : chaque année, il concerne près 270 000 élèves scolarisés dans l’enseignement du premier et du second degré. À l’âge de 15 ans, 28 % des  jeunes  ont redoublé au moins une fois au cours de leur scolarité (contre 12 %, en moyenne, dans les pays de l’OCDE). Or le redoublement est régulièrement critiqué comme un outil de lutte contre l’échec scolaire non seulement inefficace mais aussi extrêmement coûteux. Cette note IPP contribue à ce débat en proposant une évaluation du coût budgétaire du redoublement dans l’enseignement primaire et secondaire en France, et en simulant les effets de sa suppression sur la dynamique des dépenses éducatives. À partir d’une analyse des trajectoires des élèves nés en 1992, cette note montre qu’en moyenne, une année redoublée retarde d’un an la sortie du système scolaire tout en modifiant la nature des études suivies. Le coût annuel du redoublement (hors classes diplômantes) est estimé à environ 2 milliards d’euros. Cependant, si le redoublement était supprimé à partir de la rentrée 2015, la totalité de cette économie annuelle ne pourrait être mobilisée qu’à partir de la rentrée 2027. Ces résultats indiquent que les ressources éducatives dégagées par une suppression du redoublement seraient potentiellement importantes mais ne pourraient être réallouées vers des dispositifs alternatifs que de manière très progressive.

Points clés :
 - En moyenne, le fait de redoubler une classe retarde d’un an la sortie du système scolaire tout en augmentant les chances d’être orienté dans la voie professionnelle.
 - Le coût annuel du redoublement (hors classes diplômantes) est estimé à  environ 2 milliards d’euros, dont 400 millions dans le primaire, 600 millions au collège et 900 millions au lycée.
 - Si le redoublement était supprimé à partir de la rentrée 2015, la totalité de cette économie budgétaire annuelle ne serait réalisée qu’à partir de la rentrée 2027.



Évaluation du coût du redoublement

Auteurs : Asma Benhenda et Julien Grenet
Rapport IPP n°7
01.2015

Présentation:

Ce rapport préparé par l’Institut des politiques publiques pour la Conférence de consensus sur le redoublement (Cnesco – Ifé/ENS de Lyon) propose une évaluation du coût budgétaire du redoublement dans le premier et le second degrés en France.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.