Translate

dimanche 2 mars 2014

Quel est l’impact de la crise économique sur les dépenses publiques d’éducation ? (OCDE)

Indicateurs de l'éducation à la loupe, n° 18
OCDE
12.2013



Synthèse :

- Au lendemain de la crise financière de 2008, un nombre significatif de pays ont réduit leurs dépenses publiques d’éducation. Malgré l’augmentation du PIB dans la plupart des pays de l’OCDE entre 2009 et 2010, les dépenses publiques au titre des établissements d’enseignement ont chuté dans un tiers d’entre eux.
- Entre 2009 et 2011, les salaires des enseignants ont été soit gelés, soit réduits dans 12 des 25 pays de l’OCDE qui disposent de données, ce qui pourrait avoir pour effet de décourager les étudiants très performants qui souhaitaient embrasser cette carrière.
- La demande d’enseignement et de formation est en constante augmentation alors même que les mesures d’austérité font pression sur les ressources allouées à l’éducation. Dans les années à venir, les établissements d’enseignement devront obtenir davantage de résultats, mais avec des moyens plus restreints.

Conclusion :

Si, dans un premier temps, les dépenses publiques d’éducation n’ont pas semblé souffrir de la crise, l’image est plus contrastée depuis 2010. L’assainissement budgétaire a conduit la moitié des pays de l’OCDE à réduire ou geler le salaire de leurs enseignants. Les pays de l’OCDE ne seront pas en mesure de mobiliser des ressources publiques supplémentaires dans les années à venir ; l’investissement dans l’éducation se devra d’être plus efficace et motivé par un objectif d’amélioration de la qualité de l’enseignement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.