Translate

jeudi 9 janvier 2014

Grammaire, orthographe, lexique : quelles pratiques au collège et en CM2 ? (MEN-DEPP)


Auteurs : Christelle Raffaëlli et Sylvaine Jégo
Note d'information, n° 13.35
12.2013

 Télécharger la note





L’essentiel

Centrée sur les trois composantes de l’étude de la langue que sont la grammaire, l’orthographe et le lexique, une enquête de 2012 a interrogé des enseignants de français au collège, mais aussi des professeurs des écoles exerçant en CM2. Les données recueillies portent sur leurs pratiques d’enseignement de la langue, la perception qu’ils en ont et leur lecture des programmes.

Professeurs des écoles et professeurs de français en collège s’accordent sur le fait que « écrire correctement » et « parler correctement » sont les objectifs prioritaires assignés à l’enseignement de la langue.

Les pratiques pédagogiques qu’ils déclarent mettre en œuvre ne renvoient cependant pas toujours à cet objectif. Par exemple, les enseignants de collège disent ne pratiquer qu’exceptionnellement un travail sur la langue lié à des énoncés oraux.

Le type de séance le plus souvent mis en œuvre est une leçon – de grammaire, d’orthographe ou de vocabulaire – suivie d’exercices d’application, mais un travail sur la langue lié à une étude de texte est également souvent pratiqué au collège. S’ils estiment importante la connaissance des règles du français, les enseignants appréhendent peu la visée réflexive et formatrice d’un esprit critique, qui est aussi présente dans l’étude de la langue.

La formation des enseignants, encore peu tournée vers l’apprentissage de la langue par les élèves, ne les aide pas à penser le transfert des notions travaillées en étude de la langue dans les pratiques langagières des élèves.


Repères

Qu’est-ce que l’étude de la langue française au collège ?
Dans la continuité du travail mené à l’école primaire, les élèves étudient de façon approfondie le fonctionnement de la langue et apprennent les règles qui la régissent, en grammaire, en orthographe et en vocabulaire, pour mieux comprendre les textes lus et mieux s'exprimer.
Les programmes de 2008 au collège insistent sur le fait que « la conscience des faits de langue [est] indispensable aux élèves pour qu’ils puissent s’exprimer de manière appropriée ». Ils précisent également que « la connaissance des mécanismes grammaticaux fait appel à l’esprit d’analyse, à la logique, ainsi qu’à l’intuition ; elle participe par conséquent pleinement à la structuration de la pensée ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.