Translate

jeudi 15 août 2013

Évolution et état des lieux des moyens mis en œuvre pour la formation des enseignants (IGEN-IGAEN)

Auteurs : Marie Mégard, Marie Blanche Mauhourat, Jean-Pierre Hédoin, Simone Christin, Béatrice Cormier, Patrice Bresson, Henry Pradeaux
Rapport n° 2013-005
01.2013



Ce rapport se conclut par une série de recommandations :

1/ Aujourd’hui la création d’emplois n’apparaît pas comme une priorité. Des ajustements pourront se fonder sur une actualisation de l’état des ressources et des besoins après une première année de fonctionnement.
2/ S’attacher prioritairement à la dimension qualitative du vivier de formateurs, déterminante pour la réussite de la réforme de la formation. S’assurer de l’adéquation des profils des enseignants qui interviendront dans les ÉSPÉ, lesquels doivent être recrutés sur leurs compétences et selon les besoins et non en fonction de leur statut actuel.
3/ Prévoir l’évaluation de l’ensemble de la formation dispensée dans les futures ÉSPÉ et concevoir des modalités de régulation.
4/ Assujettir les accréditations à l’existence d’outils de gestion partagés entre les partenaires du projet, suffisamment précis pour permettre la mise en place d’un contrôle interne.
5/ Mettre en place les conditions d’un pilotage académique de la formation dans le premier degré par l’harmonisation des procédures départementales de gestion et de mobilisation des ressources.
6/ Afin d’assurer une plus grande cohérence sur le territoire, préciser dans le cahier des charges national en cours d’élaboration les attendus en termes d’équilibres entre les contenus scientifiques, didactiques et pédagogiques.
7/ Réfléchir à une régulation nationale de l’offre de formation qui mette la réussite des étudiants et la qualité de la formation des futurs enseignants au centre de la formation, et non les enjeux de territoire ou les enjeux de préservation des postes.
8/ S’assurer de l’existence dans le projet d’ÉSPÉ de chaque académie de conventions fixant de manière précise l’ensemble des règles partenariales et demandant la production de bilans annuels de fonctionnement.
9/ Le caractère opérationnel de la construction partenariale entre université et employeur du dispositif d’accueil, à la rentrée 2013, des étudiants admissibles présente une importance cruciale pour la réussite du nouveau dispositif de formation. Une attention particulière doit lui être accordée dans la cadre des démarches d’accréditation des ÉSPÉ et l’accompagnement au niveau national de certaines académies pourrait s’avérer nécessaire.

Nous verrons bien si, à l’avenir, les formateurs seront recrutés sur leurs compétences professionnelles, notamment sur le caractère efficace des pédagogies qu’ils préconisent. Si c’est le cas, ce serait une véritable révolution !

Même remarque pour ce qui concerne l’évaluation de la qualité des formations offertes dans les futures ÉSPÉ ou la nécessité de recruter des personnels compétents au lieu de préserver des postes.

On peut toujours rêver…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.