Translate

lundi 1 juillet 2013

CEDRE 2012 Histoire-géographie et éducation civique en fin d’école primaire : grande stabilité des acquis depuis six ans (MEN-DEPP)


Auteurs : Émilie Garcia et Jean-Marc Pastor
Note d’information, n° 13.10
06.2013




Présentation :

Les performances des élèves de CM2 en histoire-géographie et éducation civique restent stables entre 2006 et 2012. Les scores moyens obtenus sont équivalents à six ans de distance, de même que la répartition des écoliers selon les différents groupes de niveau.
Plus d’un quart des élèves détient les acquis attendus par les programmes en fin de scolarité élémentaire et commence à acquérir les concepts propres à ces disciplines. Près du tiers des élèves possède les bases leur permettant de suivre les enseignements au collège. Un quart des élèves a beaucoup de mal à mobiliser des connaissances parcellaires. Les élèves les plus faibles maîtrisent ponctuellement quelques notions mais ne savent pas traiter l’information. L’écart se creuse entre les garçons les plus et les moins performants. En revanche, il se réduit légèrement pour les filles, moins nombreuses dans le groupe du plus haut niveau.
Les performances en géographie s’améliorent légèrement.


Commentaire :

On voit donc que pratiquement les 3/4 des élèves n'ont pas les acquis attendus en fin d'Élémentaire et plus des 2/3 n'ont pas les bases pour le collège. Mais on est satisfait parce que la situation ne s'est pas dégradée depuis 2006 !

L'enseignement de l'histoire, de la géographie et de l'éducation civique se faisant à la manière des constructivistes, il ne faut pas s'étonner de ces résultats calamiteux. Alors : stop ou encore ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.