Translate

mardi 18 décembre 2012

Pour les générations les plus récentes, les difficultés des adultes diminuent à l'écrit, mais augmentent en calcul (INSEE)

Auteur : Nicolas Jonas
INSEE Première, n° 1426
12.2012



Synthèse :

En 2011, 16 % des personnes de 18 à 65 ans résidant en France métropolitaine éprouvent des difficultés dans les domaines fondamentaux de l’écrit, et pour 11 % ces difficultés sont graves ou fortes. Parmi celles qui ont été scolarisées en France, 7 % sont dans ce cas et peuvent donc être considérées en situation d’illettrisme, contre 9 % en 2004. Les personnes âgées de 18 à 29 ans ont de meilleurs résultats que les générations plus âgées en lecture et en compréhension orale.

Dans le domaine du calcul, la part des personnes très à l’aise baisse par rapport à 2004. Les performances en calcul se dégradent avec l’âge et l’amélioration globalement enregistrée au fil des générations n’est plus de mise chez les plus jeunes. Les femmes ont plus souvent que les hommes des difficultés en calcul, mais c’est l’inverse face à l’écrit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.