Translate

mercredi 5 septembre 2012

La scolarisation des enfants handicapés (Sénat - 2012)

Auteurs : Claire-Lise Campion et Isabelle Debré
Extrait du Rapport d'information n° 635, Sénat
04.07.2012



-
Sans surprise, ce rapport est très favorable à l’inclusion des élèves handicapés dans les classes ordinaires et se félicite du nombre toujours plus grand d’enfants à besoins spécifiques accueillis à l’école primaire (moins dans le secondaire). On se reportera aux considérations que j’ai développées par ailleurs et que je ne reprendrai pas une fois de plus.

La lecture de ces quelques extraits me semble, cette fois-ci, suffisante :

"En milieu ordinaire, les élèves porteurs de déficiences intellectuelles et cognitives sont les plus nombreux (90 700 élèves, soit 43 % des effectifs), suivis des élèves ayant des troubles psychiques (40 800 élèves, soit 19 % des effectifs), et des jeunes présentant des troubles du langage et de la parole (29 700 élèves, soit 14 % des effectifs). Les autres déficiences (motrices, associées, visuelles, auditives et autres) constituent 23 % de l’ensemble des élèves handicapés.
Les deux tiers des élèves handicapés sont des garçons."
(…)
"Et lorsque le PPS existe, on constate une très grande hétérogénéité dans son mode d’élaboration, son contenu et sa mise en œuvre :
- contrairement à ce que la loi prévoit, il est fréquemment préparé non pas par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH, mais par l’équipe pédagogique de l’établissement de référence qui, au lieu d’évaluer les besoins de l’enfant, formule directement des solutions de prise en charge ;
- il se résume le plus souvent à des notifications administratives, sans description du projet individuel de l’enfant ;
- les parents ne sont pas toujours consultés avant sa validation en CDAPH, alors que la loi l’exige ;
- son suivi et son évaluation sont pratiquement inexistants."
(…)
"Mais dans les faits, lorsqu’un professeur est confronté au handicap d’un élève, il se sent démuni et ne sait pas comment agir de façon appropriée pour répondre aux besoins spécifiques de l’enfant."


C’est bien de le reconnaître.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.