Translate

jeudi 19 janvier 2012

Garçons et filles sont-ils également prêts à affronter l'ère numérique ? (OCDE)

PISA à la loupe, n° 12
01.2012



Synthèse :

- Plus de 17 % des élèves se classent parmi les plus performants en compréhension de l’écrit électronique en Australie, en Corée et en Nouvelle-Zélande, contre moins de 3 % en Autriche, au Chili et en Pologne. 
- En moyenne, les filles sont plus performantes que les garçons en compréhension de l’écrit électronique ; toutefois, l’écart entre les sexes est moindre qu’en compréhension de l’écrit sur papier.
- Parmi les garçons et les filles dont le niveau de performance en compréhension de l’écrit sur papier est similaire, les garçons ont, en général, de meilleures compétences en navigation sur support électronique et obtiennent donc de meilleurs résultats en compréhension de l’écrit électronique.


Conclusion :

L’intérêt des garçons pour la lecture sur support électronique, et leurs capacités dans ce domaine, pourraient être exploités pour amorcer un « cercle vertueux » : la lecture plus fréquente de textes électroniques entraînerait une amélioration de la performance en compréhension de l’écrit électronique qui, à son tour, se traduirait par un plus grand plaisir de la lecture et une amélioration de la performance en compréhension de l’écrit sur papier. Enfin, parents, professionnels de l’éducation et décideurs devraient également prendre acte des compétences plus faibles des filles en termes de navigation sur support électronique. Car sans ces compétences, il sera difficile pour les élèves de trouver leur voie dans l’ère numérique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.