Translate

mercredi 14 décembre 2011

Compréhension de l'écrit en fin d'école - Évolution de 2003 à 2009 (MEN-DEPP)


Auteurs : Marc Colmant, Jeanne-Marie Daussin et Pascal Bessonneau
Note d'information, n° 11.16
11.2011


Présentation :


Dans le cadre du cycle d’évaluations disciplinaires réalisées sur échantillon (CEDRE), la reprise, en 2009, de l’évaluation de 2003 portant sur les compétences en compréhension de l’écrit des élèves en fin d’école primaire, permet la comparaison à six ans d’intervalle.

La proportion des élèves les plus performants (groupes 4 et 5) n’a pas changé (29 %). Ces élèves sont capables d’atteindre une compréhension fine des textes lus, de justifier une argumentation, de hiérarchiser différents types d’information. Les élèves en difficulté (groupes 0 et 1) représentent 13% de la population en 2009. Ils peuvent prélever dans un texte des informations si elles sont explicites mais sont en difficulté face à des tâches plus complexes. L’évolution statistiquement significative concerne la population du groupe 3 (moyens-forts). Ces élèves sont plus nombreux en 2009 qu’en 2003 (+ 2,6 %)(cf. graphique 2).


Commentaire :

Aucune évolution notable de 2003 à 2009, notamment en ce qui concerne la proportion des élèves qui éprouvent des difficultés. De quoi se poser des questions sur l'efficacité de l'enseignement dispensé au Primaire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.