Translate

vendredi 14 octobre 2011

PISA : ce que l'on en sait et ce que l'on en fait (IFÉ)

Auteur : Olivier Rey
Veille et analyse - IFÉ, Dossier d'actualité n° 66
10.2011




Les premières évaluations à visée comparative internationale datent de la fin des années 1950. Il souligne le rôle moteur de l’IEA, International Association for the Evaluation of Educational Achievement, des années 1960 jusqu’à la fin des années 1980. L’IEA est connue pour ses enquêtes TIMMS (mathématiques et sciences) et PIRLS (lecture-écriture).

Le programme PISA  a été officiellement lancé en 1997 et la première enquête a été réalisée en 2000. « Les évaluations sont reconduites tous les trois ans, avec un champ privilégié pour chaque édition (représentant 2/3 des questions) : la compréhension de l’écrit pour la première enquête en 2000, la culture mathématique en 2003 et la culture scientifique en 2006. À partir de 2009, le cycle entamé en 2000 recommence et permet de disposer de données de comparaisons assez détaillées. 63 pays participaient à l’évaluation en 2009, soit largement plus que la trentaine de membres de l’OCDE. Les échantillons d’élèves passant les épreuves sont censés être statistiquement représentatifs des jeunes de 15 ans des systèmes concernés, ce qui implique des procédures strictes de contrôle de la qualité des échantillons. » Le programme PISA ne se préoccupe pas des programmes officiels de chaque pays : il évalue les compétences indispensables que les jeunes de 15 ans devraient normalement maîtriser. N’en déplaise à ceux qui n’admettent pas que la France obtienne des scores inférieurs à la moyenne des pays de l’OCDE. Au lieu de critiquer les tests ou de pinailler sur les biais méthodologiques, d’autres pays tirent de PISA les leçons qui s’imposent et modifient leur système éducatif pour le rendre plus performant. Ainsi : « L’évaluation internationale a (…) eu des conséquences importantes sur le discours éducatif et la recherche en éducation en Allemagne. Une priorité à la recherche empirique concernant les pratiques éducatives les plus efficaces a été clairement affirmée, au point que certains auteurs ont évoqué une restructuration de la discipline “éducation” en Allemagne. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.