Translate

vendredi 25 juin 2010

Observatoire des professeurs des écoles débutants - 2010 (SNUipp)

Consultation de l'Institut CSA pour le SNUipp
06.2010



Le SNUipp réalise un sondage tous les trois ans (depuis 2001) auprès des jeunes instituteurs. Celui de 2010 donne un certain nombre d’indications intéressantes :
- on devient instituteur par choix et non par défaut ;
- les débuts dans le métier se passent de manière satisfaisante ;
- la différence entre la réalité du métier et l’idée qu’on pouvait s’en faire est de plus en plus ressentie (notamment au niveau des « implications dans la vie privée » et la « charge de travail ») ;
- les jeunes instituteurs sont néanmoins 81 % à se déclarer « satisfaits » (bien que la proportion d’insatisfaits augmente d’un sondage à l’autre) ;
- parmi les satisfactions apportées par le métier, il y a « la réussite des élèves » et « le fait de transmettre des connaissances », ce qui correspond exactement aux objectifs majeurs de la Pédagogie Explicite ;
- parmi les « problèmes les plus importants », viennent en premier « les différences de niveaux » : nous sommes pour des classes homogènes pour que tous les élèves puissent bénéficier complètement des nouveaux apprentissages mis en place jour après jour.

Restent deux points qui me paraissent importants :
- un nombre de plus en plus grand de jeunes instituteurs déclarent faire « plutôt confiance aux méthodes qui ont fait leurs preuves » (49 %) : la Pédagogie Explicite, dont les preuves d’efficacité abondent, se présente alors comme une solution d’avenir ;
- mais nos jeunes collègues sont de plus en plus nombreux à avoir le sentiment d’exercer un métier « plutôt dévalorisé » dans la société actuelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires reçus n’ont pas tous vocation à être publiés.
Étant directeur de publication de ce blog, seuls les textes qui présentent un intérêt à mes yeux seront retenus.